Dérailleurs

Révision du PDU de Caen-la-mer : la 1ère étape se termine

Le 13 avril, au siège de Viacités, se tenait la première réunion du comité de suivi de la révision du PDU (*). Il s’agissait de faire un bilan de la phase 1 des travaux, dite « Etat des lieux et diagnostic », qui doit se conclure par une « Synthèse et définition des enjeux ». Puis viendra la phase 2, entre mai et novembre 2011: « Définition des orientations et scénarios ». Etaient présents, face aux élus de Caen-la-mer, aux représentants de Viacités, de l’Aucame et des bureaux d’étude, les différentes structures associatives ou professionnelles parties prenantes de la révision du PDU, dont Dérailleurs …

La présentation a été assez partielle, ce qui a donné une impression d’amateurisme assez décevante. L’examen du document complet élaboré par le cabinet d’études Transitec (109 pages) montre pourtant une étude assez sérieuse (mais pas plus que l’évaluation du PDU de 2001 réalisé par l’AUCAME en novembre 2008)… Vous pouvez télécharger ici ou l’ensemble du document ou seulement la partie consacrée aux modes actifs.

Nous avons jusqu’à début mai pour émettre des avis et des propositions de corrections.

Déjà, p.80 : « La plupart des aménagements considérés comme sécurisants par les usagers (notamment l’association « les Dérailleurs ») sont des pistes cyclables entièrement séparées du trafic automobile » . On nous prête là des propos qui ne sont plus les nôtres depuis longtemps : tant que la vitesse des voitures est effectivement limitée à 50kmh, les bandes cyclables nous paraissent en général préférables. Les cyclistes doivent avoir leur place sur la chaussée !

Quant à la page 83 (« Les services vélo associés »), tout est à faire. C’est pourtant un aspect important d’une politique cyclable, au-delà des questions d’infrastructures : information, location, gardiennage, vélo-école, marquage, etc… toutes actions qui pourraient se dérouler au sein d’une Maison du vélo.

(*) PDU : Plan de déplacements urbains. Concernant la notion de PDU en général, voir l’article de Wikipédia

 

Les commentaires sont clos