Dérailleurs

Le lobby pro-vitesse manifeste le 18 juin … SANS NOUS !

Dans un communiqué daté du 1er juin, un certain nombre d’associations, parmi lesquelles « 40 millions d’automobilistes », ou « l’Association Française des Fournisseurs de Technologies d’Aide à la Conduite » (autrement dit les fabricants de « Coyote ») ou encore « Codever, Association de défense des praticants de loisirs verts motorisés ou non , pronant la liberté de circuler sur les chemins pour tous » (sic), bref, tous les faux-nez du lobby pro-vitesse et pro-voiture, dénoncent « la politique de sécurité routière du gouvernement, répressive, inadaptée et injuste » . Tous les arguments de mauvaise foi pour refuser les contraintes sur la route sont exposés, avec les sempiternels appels à la « responsabilisation » ou à la « formation » . Mais surtout, ils prétendent parler au nom de « l’ensemble des usagers de la route » . Et ça, nous ne pouvions pas le laisser passer. Dérailleurs s’est donc associé à la Ligue contre la Violence Routière pour publier le communiqué suivant en réponse:

Nous sommes aussi des usagers de la route et de la rue,

mais nous ne manifesterons pas le 18 juin

 

Dans un communiqué daté du 1er juin, plusieurs associations prétendant représenter « l’ensemble des usagers de la route » déploient tous les arguments connus, voire éculés, qui visent en fait à légitimer la vitesse et à contester la politique publique, jugée trop répressive.
Mais qui représentent-elles réellement ? Sûrement pas les 89% des détenteurs du permis qui ont encore au moins 10 points, et qui respectent les règles sur la route. Et encore moins les usagers de la route les plus vulnérables, piétons et cyclistes.
Sans défendre la politique erratique des pouvoirs publics ces derniers mois, le constat est hélas toujours le même : la vitesse excessive reste la cause essentielle de mortalité sur les routes, et dès que la pression se relâche, les sinistres statistiques repartent à la hausse.
Prétendre qu’il suffirait de faire appel à la « responsabilité » des conducteurs est une pure hypocrisie, défendue par les mêmes irresponsables qui, au fond, ne veulent pas respecter les limitations de vitesse.
Il est évident qu’on peut faire mieux en matière de formation des conducteurs ou d’aménagements, mais hélas, la sanction des excès de vitesse ou de l’alcoolémie reste indispensable, même si les limiteurs de vitesse, Lavia ou éthylomètre permettent de mieux se contrôler. Tous les pays qui ont des statistiques meilleures que la France imposent des règles strictes.
L’espace public ne peut pas être le terrain de jeu des véhicules motorisés : piétons et cyclistes y ont aussi leur place, et ont droit à y évoluer en toute sécurité : la modération de la vitesse y contribue de manière essentielle, et permet en outre de limiter la pollution.

Ne laissons pas le lobby de la vitesse

imposer sa loi sur la route.

Association Dérailleurs Ligue contre la violence routière
Jean-Noël Durand Philippe Vayssette

Charger le communiqué en format PDF : ici.

1 commentaire sur Le lobby pro-vitesse manifeste le 18 juin … SANS NOUS !

  • Jean-yves

    A noter qu’à Caen cette manif’ a été largement dominée par une horde de motards déferlant sur le centre ville…
    Pour changer: A quand (à Caen?) des manifs autour de grands centres commerciaux comme mondeville 2 ou leclerc Ifs ou Cora Rots?