Dérailleurs

Pourquoi les cyclistes ne respectent pas les feux ?

« Pourquoi les cyclistes ne respectent pas les feux ? Ainsi que les panneaux de signalisation ? »Voici en substance la question que nous a posée dernièrement un de nos adhérents. Quoique ce genre de question ne nous surprenne guère, vous lirez ci-dessous la réponse adressée par Dérailleurs à cet adhérent. Nous publions ici question et réponse afin de susciter vos commentaires et amorcer une discussion sur ce thème. Vous trouverez en bas de cet article quelques liens vers des documents qui alimenteront votre réflexion.

La réponse de Dérailleurs :

« Bonjour,

Même si vous généralisez un peu hâtivement, votre question est intéressante. Je ne m’attarderai pas sur le cas des cyclistes « kamikaze » qui prennent des risques inconsidérés en mettant en jeu leur vie. Ceux-là, peu nombreux mais hélas très visibles, ne sont pas défendables. Pas plus que les automobilistes chauffards. Cela dit, la majorité des cyclistes est confrontée à un paysage urbain encore très majoritairement pensé pour la voiture. Certaines manoeuvres anodines pour un automobiliste (s’arrêter et redémarrer, faire un détour pour éviter un sens interdit…) posent un vrai problème aux cyclistes, qui ne peuvent compter que sur la force de leurs mollets. D’où leur tendance naturelle à se simplifier la vie, par exemple en tournant (prudemment) à droite au feu rouge, ou en empruntant (prudemment) un sens interdit. Cela est d’ailleurs de plus en plus reconnu comme légitime, d’où l’installation de doubles-sens cyclables ou de « tourne à droite » à certains feux rouges. Ces systèmes ont prouvé depuis longtemps leur efficacité et leur sûreté partout où ils ont été mis en place. Cela dans le but, à nos yeux louable, de favoriser la circulation à vélo qui a le mérite d’être silencieuse, non-polluante, efficace, et quasi-gratuite, ce qui est loin d’être le cas de la voiture.

J’espère que ces arguments vous auront convaincu. Et sachez enfin que Dérailleurs ne cesse d’appeler les cyclistes à la prudence.

Cordialement.

JN Durand, président de Dérailleurs »

Ressources :

Un dossier toujours d’actualité publié par la Fubicy en 2006 : Pourquoi les cyclistes ne respectent pas le code de la route ?

Le dossier consacré à ce thème par le très documenté site VeloBuc : le code de la route et le cycliste.

Et je ne résiste pas à inclure cette vidéo qui montre qu’en matière de cyclisme urbain, beaucoup de travail reste à faire :

Angles morts, le quotidien d’un cycliste parisien pendant un an (n’oubliez pas de monter le son !)

1 commentaire sur Pourquoi les cyclistes ne respectent pas les feux ?

  • sierra

    Bonjour, je grille généralement de façons prudente les feux tricolores pour traverser les carrefours en dehors du flot de circulation en fait je grille le feu juste avant qu’il ne passe au vert, ma pratique énerve peut être les automobilistes mais vu le peut de respect qu’ils ont en vers ma personne et mes bandes cyclables cela ne me gêne pas et en plus si je n’ai pas de bande cyclable je prends le milieu de la file ce qui fait que je roule en sécurité ils ne me rasent pas ils me dépasse que si la file d’à coté est libre, je dois être traité de tout les noms d’oiseaux mais bon je m’en balance je leur rends bien.