Dérailleurs

C’est Noël … rêvons un peu !

C’est Noël, rêvons un peu … Imaginez un paradis pour cyclistes, un pays merveilleux où les abord des écoles sont envahis de vélos, certains transportant 2 ou 3 enfants, où les voitures laissent la priorité aux pistes cyclables, où les vélostations dans les gares sont modernes et bien équipées, un pays où l’on a failli délaisser le vélo dans les années 60, mais où la crise pétrolière de 1973 a provoqué un sursaut salutaire, bref un pays où développement ne rime pas avec bagnole… Il existe. Prenez le temps de visionner le petit film qui suit, puis fermez les yeux et imaginez la même chose chez nous.

Mais plutôt que d’attendre que le Père Noël nous apporte tout ça sur un (double) plateau, offrez un vélo, ou une adhésion à Dérailleurs, c’est un cadeau très « tendance ».

Bonnes fêtes à tous.
Jean-Noël Durand.      

[iframe http://player.vimeo.com/video/29401217?title=0&byline=0&portrait=0 800 600]

Cette video est un clip réalisé pour la Dutch Cycling Embassy (Ambassade des Pays Bas pour le vélo) qui s’auto-proclame  (à notre avis avec juste raison) « Les experts mondiaux du déplacement à vélo ». Il s’agit d’un réseau dont l’objectif est de mettre à disposition du monde entier l’expertise des Pays- Bas en matière de politique cyclable. Ce réseau regroupe :

  • des entreprises privées (consultants en déplacements et en infrastructures, équipementiers),
  • des ONG, universités et instituts de recherche,
  • des institutions gouvernementales locales et nationales.

Pour ceux qui ne maîtrisent pas l’anglais, Dérailleurs propose une traduction des propos tenus dans cette video. Il ne s’agit pas d’une traduction du texte intégral mais des principaux messages à retenir.

1950’s. Dans les années 50, la majorité des néerlandais se déplacent à vélo, pour aller au travail ou à l’école, pour faire leurs courses ou pour leurs loisirs.

1960’s. Dans les années 60, la prospérité s’accroît et la possession de véhicules automobiles également. La place des vélos diminue et les déplacements motorisés deviennent une priorité. La conséquence est que de plus en plus de personnes sont blessées ou tuées dans des accidents de circulation, cyclistes inclus.

1970’s. Dans les années 70, crises du pétrole, crises du dollar, crises environnementales. Les néerlandais saisissent l’occasion pour reprendre collectivement les choses en main et refaire du vélo l’outil privilégié de leurs déplacements quotidiens.

2011. A Cycling Nation. Toute une nation à vélo. Jeunes ou vieux, riches ou pauvres, tout le monde est à vélo. Le vélo est complètement intégré au réseau de transport néerlandais.

Seamless intégration. L’intégration est totale, sans faille. Le nombre de cyclistes croissant a stimulé la création de solutions de parkings pratiques, efficaces et d’une grande qualité et qui répondent aux besoins d’une utilisation quotidienne.

Bicycles & Transit. Intégration de la pratique cycliste et des transports en commun : les vélos pliants sont transportés gratuitement alors que les vélos conventionnels sont transportés en dehors des heures de pointe pour une somme modique. La compagnie ferroviaire et les municipalités fournissent des parkings à vélo proches des gares.

OV Fiets Bike Rental. Depuis 2003, un service de location de vélo est disponible dans 230 gares. Ce service est très populaire et est devenu le premier système de vélo partage du monde. En 2010, le service OV Fiets comptait 85.000 abonnés.

Continuous & Accessible. Les Pays-Bas se sont dotés d’un réseau cyclable, vaste et continu, de 29.000 kms de pistes cyclables en site propre et de 7.000 kms de bandes cyclables sur route.

Pour la suite de la traduction, nous comptons sur les bonnes volontés. Si vous avez un peu de temps à nous consacrer, merci d’envoyer votre contribution sous forme de commentaire à la fin de cet article. Nous comptons sur vous.

Priority Breeds Safety.

Cyclists Union.

Cycling Academic Network.

Sharing Experiences.


1 commentaire sur C’est Noël … rêvons un peu !

  • Jérôme

    Ca fait rêver…
    Mais il ne faut pas oublier que la politique cyclable des Pays-Bas ne repose pas que sur une offre conséquente et souvent de qualité en matière d’aménagements cyclables et de services.
    Elle est aussi liée à une politique de régulation de l’usage de la voiture…
    Par exemple :
    -La voiture est très taxée (taxe sur l’achat ou l’importation qui s’ajoute à la TVA et décourage l’achat des voitures lourdes et/ou à moteur diesel, taxe de « possession » trimestrielle et, à partir de 2012, taxe d’usage -de l’ordre de 3 centimes/km je crois-), ce qui pose sérieusement la question aux foyers de l’opportunité d’acheter une 2ème voiture pour les petits déplacements.
    -Si l’usage interurbain de la voiture est facile (autoroutes denses et gratuites), son usage pour les déplacements urbains est compliqué (stationnement)
    -Impossibilité d’accès en voiture à de nombreux sites, beaucoup de plages en particulier.
    -Réglementation commerciale, foncière et d’urbanisme contraignante. Pas d’hypermarchés, mais des supermarchés de proximité…