Dérailleurs

Paul Eluard à Dives s/Mer: un collège cyclable

Depuis plusieurs années, Dérailleurs intervient auprès des élèves de 6ème et 5ème du collège Paul Eluard de Dives sur Mer. L’occasion, lors de la journée « sécurité routière » annuelle, de faire entendre un autre son de cloche sur les déplacements à vélo. Non pas sous l’unique angle de la sécurité et du risque, abondamment traité par les autres intervenants pompiers, police, assureurs, etc.., mais aussi sous l’angle de l’environnement, de la santé, de la citoyenneté et du bien-être collectif. Un discours auquel les enfants semblent de plus en plus réceptifs (à 11 ans, ils ont bien intégré les problèmes de pollution, de réchauffement climatique, et même de coût des carburants).

Ce jeudi 15 mars, 6 classes, soit 90 élèves, ont rencontré 2 militants de Dérailleurs, toujours suivant le même déroulement : présentation de l’association et de ses buts, travail en commun autour d’un questionnaire sur le vélo illustré par un power-point, puis visionnage d’un film montrant des collégiens à vélo, et enfin examen en commun de vélos d’élèves pour repérer les améliorations à apporter. Innovation cette année, les élèves ont été invités à raconter leurs accidents de vélo : une manière de dédramatiser, en analysant les causes avec du recul, et en partageant le constat que les conséquences n’étaient pas si graves, plus de peur que de mal. Surprise néanmoins : au moins 3 ou 4 récits par classe !

Il faut dire que le collège Paul Eluard est sans doute l’un des plus cyclistes du département : on y compte 110 élèves sur 320 venant à vélo. Le (grand) parking à vélos y est bien rempli, il va même être bientôt rénové, et un réaménagement complet des abords et des accès au collège est prévu. Le projet nous a semblé bien pensé pour les cyclistes. En outre, un professeur d’EPS y anime des séquences d’apprentissage du vélo. Enfin, la classe SEGPA propose un atelier de réparation des vélos. Bref, un collège comme on aimerait en voir plus souvent…

Dérailleurs est attendu dans un autre collège, à Isigny-sur-mer, le 5 avril.

Assurer 2 ou 3 interventions par an est déjà très lourd pour une association comme la nôtre, malgré une aide financière du conseil général, et on peut regretter qu’elles ne puissent pas se multiplier. Chaque année, le C.A. de Dérailleurs se pose la question de les reconduire ou pas. Vu l’importance des enjeux climatiques et de santé publique, on serait en droit d’attendre que cette sensibilisation aux modes de déplacement « doux » soit assurée par l’éducation nationale ou par le conseil général, en charge des collèges.

1 commentaire sur Paul Eluard à Dives s/Mer: un collège cyclable

  • Jean-Noël

    Opération similaire au collège du Val d’Aure à Isigny sur mer jeudi 5 avril, dans le cadre d’une semaine « sécurité-citoyenneté ». 3 classes de 5ème (soit 75 élèves) ont pu entendre un discours valorisant la pratique du vélo, et pas uniquement axé sur la sécurité.
    Un collège très différent de celui de Dives: zone rurale et étendue, donc beaucoup d’enfants viennent en bus, et assez peu à vélo: 10 vélos sous l’abri, et aucun aménagement cyclable visible dans le bourg autour du collège, à l’exception notable d’un double sens cyclable. Toutefois, les belles voies vertes de la Manche sont toutes proches…
    Excellent accueil de la part de la principale de l’établissement, qui nous a invités à revenir l’an prochain.