Dérailleurs

Becquerel : la piste cyclable pour enfants

Sur le boulevard Becquerel (D401) à Hérouville St Clair récemment refait à neuf, le Conseil Général a considéré que l’article L228-2 du code de l’environnement (*) était une plaisanterie et a donc décidé d’expérimenter un nouveau concept :  La Piste Cyclable pour enfants, de 50 à 70 cm de large au lieu de 1,50 m pour les adultes (selon la norme CERTU). Afin de dénoncer, avec humour dans un premier temps, cet équipement, Dérailleurs vous invite à :

Inauguration de la Piste Cyclable pour Enfants

Mardi 29 mai à 18h00

Boulevard Becquerel, à l’entrée de la ZI de la Sphère

… ainsi, nos chers petits, sur leurs tricycles bien moins larges que les bicyclettes de leurs ainés, peuvent s’initier aux joies des dépassements effectués par les poids-lourds les rasant à 70 km/h. On peut même tenter l’expérience de nuit, c’est encore plus drôle puisqu’il n’y pas d’éclairage urbain sur cet axe. De toute façon, pas de danger : une large bande gravillonnée est prête à les accueillir en douceur en cas de chute. Qui ne se souvient avec nostalgie de ses genoux d’enfants constellés de petits cailloux multicolores ? Ainsi nos chers enfants seront-ils préparés à affronter les émotions fortes de la circulation à vélo au milieu des voitures et des camions.

Nous avons donc le plaisir de vous inviter à l’inauguration officielle de cet aménagement expérimental dernier cri :

mardi 29 mai 2012 à 18H,

sur place à hauteur de l’entrée de la Z.I. de la Sphère.

(*) L’article L228-2 du Code de l’Environnement stipule que « à l’occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines, à l’exception des autoroutes et voies rapides, doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d’aménagements sous forme de pistes, marquages au sol ou couloirs indépendants, en fonction des besoins et contraintes de la circulation. L’aménagement de ces itinéraires cyclables doit tenir compte des orientations du plan de déplacements urbains, lorsqu’il existe ».

Le dossier de presse.

Les incroyables photos. (Crédit JND)

Déjà largement inférieure aux préconisations du CERTU (1,50 m), la bande cyclable va en se rétrécissant

Ne vous méprenez pas, la bande cyclable ne se trouve pas à gauche des pointillés, mais à droite (entre les pointillés et le bas-côté en gravillons)

Ce cycliste bien aventureux a le choix entre les camions qui vont le frôler à 70 km/heure à sa gauche ... et le bas-côté en gravillons à sa droite.

Comment qualifier cet aménagement ? Un bras d'honneur aux cyclistes ou mise en danger de la vie d'autrui ?

6 commentaires sur Becquerel : la piste cyclable pour enfants

  • Jean-Noël

    Sur cette portion du boulevard Becquerel, la vitesse est limitée à 70 km/h. En pareil cas, le CERTU, organisme ministériel qui édicte les normes d’aménagement routier, préconise même une piste cyclable séparée de la chaussée.

  • J’ai souvent pris cette route avant qu’elle soit rénovée.
    Quand j’ai vu qu’il y avait des travaux, je me suis dit : « Chouette, il va y avoir une VRAIE voie cyclable ». Dommage !
    J’y suis passé dernièrement en voiture et j’ai trouvé leurs pointillés mal placés : soit trop à gauche (s’ils ne voulaient pas de piste cyclable) soit trop à droite (si leur projet était de permettre aux vélos de passer par là sereinement).

  • sierra

    Faut pas leurs en vouloir les ingénieurs n’ont pas trouvés la place pour faire la piste cyclable!

  • LeGall

    Ben je n’avais pas vu l’annulation alors j’en reviens !
    Ca m’a permis de tester la piste ! un vrai coupe gorge à cette heure là !
    Les poids lourds et bus roulent dessus . Le sas vélo aux feux est à la dimension de la piste : ridicule !
    Mais c’est pas grave puisque ce sont les voitures qui l’utilisent !!!

    Tout espoir n’est pas perdu car ils ont laissé 1m50 de gravier sur les cotés : Un bitume futur ?

    A une prochaine fois !

  • Jérôme

    Interrogé par Ouest-France (2/6/2012) après l’ « inauguration » de la mini bande cyclable (60 cm et interruption aux intersections) du boulevard Becquerel, le conseil général répond que la bande est « conforme ».
    Voyons voir…
    En réponse à une question parlementaire relative à l’article 20 de la loi sur l’Air, le Ministère interrogé (équipement et transports) a donné la réponse suivante au Journal Officiel le 24/09/2001 (page : 5462) :
     » En matière de voirie, destinée ou non à la circulation des cyclistes, un certain nombre de réglementations, ou normes, s’imposent à l’ensemble des maîtres d’ouvrage routiers, notamment dans le domaine de la signalisation et des équipements de la route. Il existe également un corps de doctrines techniques, constitué de règles de l’art et de recommandations, que l’Etat applique sur le réseau national. D’autre part, dans le cadre de l’accompagnement et de la mise en oeuvre de la politique de l’Etat (loi sur l’air, décisions du comité interministériel de la sécurité routière, etc.), le centre d’études sur les réseaux, les transports, l’urbanisme et les constructions publiques (CERTU) produit des ouvrages techniques, parmi lesquels figure le guide intitulé  » Recommandations pour les aménagements cyclables  » paru en juin 2000. Si les collectivités locales ne sont pas strictement obligées de suivre ces recommandations, elles y ont toutefois tout intérêt car un juge s’y réfèrera naturellement en cas de contentieux et la responsabilité du maître d’ouvrage pourra être envisagée, s’il apparaît que des règles de l’art n’ont pas été respectées.  »

    Il n’existe pas de dimensions légales pour les bandes cyclables : il n’y a donc pas de « conformité » possible.
    En revanche, le CERTU a publié de nombreuses recommandations. De ses ouvrages et de son site internet, on peut tirer les conclusions suivantes :
    -Il est préférable, le long d’une route où la vitesse autorisée est supérieure à 50 km/h et la circulation dense (c’est le cas ici), de créer une piste cyclable en site propre.
    -L’aménagement cyclable, quel qu’il soit, ne doit pas s’interrompre aux abords des intersections car c’est là que les risques sont les plus grands.
    -La largeur recommandée d’une bande cyclable est de 1,50 m., voire 2 m.. Elle peut ponctuellement, par manque d’espace (ce n’est pas le cas ici), être réduite à 1 m., mais ne doit jamais être inférieure à cette largeur.

    Au regard de ces « règles de l’art », le conseil général a donc tout fait en dépit du bon sens.
    Il ne veut pas l’entendre.
    Il se place donc en position délicate : il est clair qu’en cas de contentieux sa responsabilité sera recherchée.
    Bref : après avoir fait n’importe quoi, le conseil général dit n’importe quoi !

  • Jean-Noël

    LE Conseil général joue sur les mots.
    Dans le même article de Ouest-France, le CG déclare que cet aménagement ne figurait pas dans le plan vélo départemantal. Certes. Mais il figure dans le PDU de l’agglomération caennaise… depuis 2001! Il y avait donc bien obligation de réaliser un aménagement cyclable au titre de la loi LAURE de 1996.