Dérailleurs

Mont St Michel : ni cars, ni voitures … ni vélos !!

Samedi 28 avril 2012, une étape est franchie dans le projet de rétablissement du caractère maritime du Mont Saint Michel. Les parkings situés au pied de la « Merveille » sont fermés et la circulation est désormais interdite à tous les véhicules sur la digue qui relie le Mont à la terre ferme. Selon Le Monde du 26/04 : « Pour accéder au troisième site le plus visité de France, habitants et touristes devront désormais laisser leur voiture sur le continent, à 3 kilomètres du Mont, payer un parking, marcher 900 mètres et prendre une navette pour traverser les deux kilomètres de digue ».

Ni cars de tourisme, ni voitures … ni vélos … Dans ce blog, nous nous sommes souvent fait l’écho de l’action menée par les associations de cyclistes pour exiger que l’accès des vélos au pied du Mont soit autorisé, contrairement à ce qui était prévu par le Syndicat Mixte et confirmé plus récemment par le maire du Mont Saint Michel. Nous suivions particulièrement de près l’action de l’association Vélocité d’Avranches que nous avons soutenue à travers nos articles et une pétition. Dans notre dernier article, nous vous faisions part de la décision du Conseil d’Administration de Vélocité en date du 19 décembre d’autoriser son président à contester devant le tribunal administratif l’arrêté d’interdiction dès qu’il serait publié. Une réunion de la dernière chance s’est tenue le 16 mars dernier au siège du Syndicat Mixte à l’issue de laquelle les Associations représentant les cyclistes ont obtenu que : « l’accès des cyclistes au pied du Mont serait autorisé entre le 1er octobre 2012 et le 31 mars 2013.« 

Quelle victoire ! Et pourquoi pas entre Noël et le jour de l’An ! A quoi bon un libre accès des vélos au Mont Saint Michel au moment où de toute manière il n’y en aura pas … et sachant que « le stationnement des vélos sera interdit en permanence au pied des remparts et intra-muros » ? Cela ressemble fort à une capitulation en rase campagne et certains opposants au maire du Mont Saint Michel se sont empressés de stigmatiser cette décision. Pourtant, ce n’est pas si simple qu’il y paraît.

Si vous souhaitez vous faire votre propre opinion, vous lirez avec intérêt le communiqué de l’Association Vélocité d’Avranches (lire le communiqué). Vous lirez également les arguments de leurs contradicteurs (ici) et vous consulterez régulièrement le blog qui regroupe visiblement tous les opposants au projet actuel d’aménagement et qui pointe du doigt tout ce qui fait polémique : parking, navettes, libre accès, passerelle et j’en passe (Voir le blog.)

Pour ma part, je reste persuadé que l’interdiction d’accès aux vélos résulte d’une erreur – volontaire ou pas – sur la largeur de la passerelle. On apprend d’ailleurs aujourd’hui que les navettes ne pourront pas se croiser en l’état. Voir l’article du Monde du 26/04.

Les commentaires sont clos