Dérailleurs

Un rond-point suspendu


Il y a bien longtemps que nous n’avions pas rêvé un peu sur ce site en évoquant les aménagements cyclables de nos voisins du nord. Voici un exemple spectaculaire de ce que les Pays-Bas sont capables de réaliser. Une piste cyclable, circulaire et suspendue : c’est la réponse apportée par la ville de Eindhoven pour assurer sécurité et fluidité aux cyclistes qui empruntent cet important carrefour, fréquenté chaque jour par 5 000 vélos et 25 000 voitures.

Le texte qui suit est la traduction libre d’un article de Mark Wagenbuur paru sur son site NL Cycling (Bicycle Dutch).

Le pylône blanc de 70 mètres de hauteur se voit de très loin. De son sommet descendent 24 câbles qui retiennent un grand rond-point cyclable de 72 mètres de diamètre qui semble flotter au dessus de cet important carrefour dédié au trafic motorisé. Ce rond-point se trouve près de Eindhoven et s’appelle Hovenring. Cet exceptionnel élément d’infrastructure cyclable a été conçu pour marquer les esprits. C’est le nouveau repère emblématique qui signale « vous entrez à Eindhoven ». La nuit, ce mince anneau cyclable est éclairé d’en dessous pour accentuer cet effet de flottement.

Un nouveau signal pour Eindhoven/Veldhoven and Meerhoven : le rond-point cyclable et suspendu de Hovenring.

Jusque là, l’endroit était un rond-point extrêmement important, situé en milieu rural, avec tout autour des pistes cyclables en site propre. Google nous montre ci-dessous à quoi cela pouvait bien ressembler. Maintenant, pourquoi fallait-il changer l’existant ? Il y avait des pistes cyclables et il y avait des feux pour contrôler le trafic. Mais pour les hollandais cette configuration n’est plus assez sécurisante. Bien sûr les flux étaient séparés, mais aux croisements le trafic motorisé et les cyclistes n’étaient séparés que dans le temps mais pas dans l’espace. À la moindre erreur (non respect d’un feu rouge par exemple) cela pouvait conduire à une situation très dangereuse. La région est couverte de nouvelles habitations avec de nombreux enfants et, en particulier pour ces enfants qui vont à l’école à vélo, la nouvelle configuration est bien meilleure. Aujourd’hui, les deux types de trafic sont complètement séparés dans le temps et dans l’espace, et les cyclistes peuvent ainsi traverser cet important carrefour en toute sécurité et sans s’arrêter.

Google nous montre la configuration précédente. Un gigantesque rond-point géré par des feux de circulation avec des pistes cyclables en site propre tout autour.

On le voit, les routes sont très larges – en particulier pour les Pays-Bas – mais c’est simplement parce que il s’agit de la jonction entre l’A2 (la plus importante autoroute Nord-sud des Pays-Bas) et l’entrée principale de Eindhoven, Veldhoven et la banlieue de Meerhoven. Chaque jour, 25 000 véhicules franchissent ce carrefour. La ville voulait mettre l’accent sur cette importante caractéristique. Eindhoven apparaît comme un centre intellectuel et considère qu’elle a un rôle prédominant dans l’innovation et la technologie. Tous ces atouts devaient se refléter dans la haute qualité conceptuelle de ce nouvel élément d’infrastructure : “spectaculaire dans la simplicité”.

Une vue aérienne du rond-point cyclable de Hovenring pendant la construction. (Photo Ronald Otten)

Construire un pareil « pont circulaire » a été plus compliqué que prévu. Pendant la construction, début 2012, les câbles se sont mis à vibrer beaucoup plus qu’ils n’étaient censés le faire sous les vents de Hollande. Les experts ont dû recalculer les spécifications et, avec quelques modifications et quelques contre-poids, les câbles ont fini par devenir plus stables. Les gens se sont demandés pourquoi les cyclistes devraient monter si haut. Ils craignaient que la pente pour accéder à l’anneau soit trop raide. Mais la ville a expliqué sur son site internet que les cyclistes auraient à monter moins qu’il n’y parait, car le carrefour serait légèrement enterré. Les pentes des rampes d’accès sont toutes différentes, allant de 1,86% à 3,09% ce qui est conforme à tous les standards retenus aux Pays-Bas. Un test ultime effectué avec un fauteuil roulant électrique a prouvé que même ceux ci pouvaient aborder les rampes facilement.

Pendant longtemps, le coût de ce pont a gardé sa part de mystère, car les montants indiqués englobaient l’ensemble des travaux de transformation du carrefour. IPV Delft mentionne maintenant sur son site internet que les coûts de construction du Hovenring  correspondent à 6.3 millions euros contre 20 millions d’euros pour l’ensemble du projet.

Le rond-point a été ouvert le 29 juin 2012 au cours d’un après-midi festif. Un conseiller municipal de Eindhoven et un de Veldhoven ont inauguré le pont, décoré avec des ballons, par une course sur un vélo à quatre roues. Après les discours, place à la musique et à des jeux pour enfants. La ville a offert des boissons  et – clin d’oeil à la forme du pont – des beignets. Un nombre impressionnant d’enfants accompagnés de leurs parents sont venus voir cet exceptionnel élément d’infrastructure cyclable. Beaucoup de personnes plus âgées sont également venues manifester leur curiosité.

Un mois et demi après, j’ai décidé de revisiter ce rond-point pour le voir sans musique festive et sans ballons. Je n’ai disposé que de 15 minutes pour filmer mais beaucoup de cyclistes y sont passés pendant ce court instant. C’est clairement un rond-point bien utilisé par toutes sortes de cyclistes, jeunes ou âgés, lents ou rapides.

Ce rond-point suspendu n’est rien par lui-même. Ce n’est qu’un élément d’un réseau cyclable élaboré. Il ne servirait à rien d’avoir un anneau comme celui-là sans l’infrastructure de réseaux inter-connectés qui va avec.

Crédit photo :
Photo de titre Copyright Chris Keulen pour National Geographic.
Autres photos par NL Cycling

2 commentaires sur Un rond-point suspendu