Dérailleurs

La V43 de Pont d’Ouilly à Flers

Après Thury-Harcourt et Clécy, nous voici à Pont d’Ouilly d’où nous poursuivons notre exploration sur la V43 (Vélo Francette) en direction de Flers. A partir d’ici, deux possibilités nous sont offertes : soit un itinéraire par Condé-sur-Noireau, soit un itinéraire par Les Roches d’Oëtre. Lequel choisir ? Le kilométrage indiqué sur les panneaux est susceptible de vous induire en erreur. Le niveau de difficulté indiqué par le site de la Vélo Francette également. Ici, on vous explique pourquoi.

De Pont d’Ouilly à Flers par Condé-sur-Noireau.

La vallée du Noireau. Cet itinéraire commence à Pont d’Ouilly, tout près du pont sur l’Orne que l’on franchit en direction de Caen. En sortie de ville, on prend à gauche la D511 vers Condé-sur-Noireau. A Cahan, on aperçoit sur la gauche l’usine « Le Chameau » dont la fermeture est un véritable désastre social. Puis, un peu plus loin, la route franchit le Noireau. A droite se trouve le tracé d’une ancienne voie ferrée qui pourrait assez facilement être transformée en voie verte. Après le premier carrefour indiquant Saint-Denis-de-Méré, on retrouve à droite l’ancienne ligne de chemin de fer Caen-Flers fraîchement sortie du tunnel des Gouttes. Le parcours offre de très belles vues à droite sur un escarpement rocheux.

Premiers reliefs. A Pont-Erembourg (km 9.6), on prend à gauche la D800 vers Saint-Pierre du Regard puis, après le vélorail, la route s’élève jusqu’au village du Grand Samoi où l’on prend à droite une petite route qui redescend sur Saint-Pierre du Regard. Après avoir traversé la voie ferrée, on prend à gauche jusqu’au carrefour avec la D20 (km 12.6). A droite, un balisage permet de rejoindre le centre de Condé-sur-Noireau.

Un long détour. A gauche, on suit la D20 par une belle côte qu’il faudra gravir entièrement sur 700m avant de basculer à droite après l’église. Le panneau routier indique Flers à 11 km mais la véloroute prend le chemin des écoliers, et il nous faudra en faire le double pour arriver à nos fins. La route redescend pour traverser la D962 (attention au trafic !) puis va s’élever ensuite vers les villages de Montigny (km 17.4) et Caligny (km 19.5). A la sortie de ce dernier, on oblique à gauche vers Cerisy-Belle-Etoile. Le relief s’accentue : après une forte pente pour accéder à Cerisy (km 22.3), on tourne à gauche sur la D18 que l’on quitte aussitôt à droite pour la D257 puis un peu plus loin à gauche sur la D265 vers Flers.

L’arrivée à Flers. La route continue à s’élever. Au moment de rejoindre la D18, on prend à droite une dernière côte qui nous amène jusqu’à l’entrée de La Lande-Patry, point culminant de notre étape (207m). Au carrefour de l’église (km 28.2), on prend en face, légèrement à droite la D808 qui indique « Stade, Tennis ». On traverse la D924 puis on tourne à gauche au calvaire puis encore à gauche au « Stop ».

On arrive enfin à Flers (zone industrielle, terrains de sport) où l’on rejoint la D924 (Km 32.0) que l’on suit à droite sur une allée au statut incertain. Au bout de cette allée, on trouve à gauche un centre commercial et à droite le château de Flers. On passe devant le château puis on suit le balisage qui, par une succession de petites rues, nous amène à la gare SNCF.

Et après … Pour rejoindre la voie verte de Domfront, on suivra le balisage par les rues de la Gare, de Domfront, de la Chaussée, du Moulin. On quittera cette dernière rue à droite direction Le Bay puis par la rue du Vivier on passe sous la D962. Nous sommes à La Selle-la-Forge. A droite, à 200m  se trouve l’ancien passage à niveau de Fumeçon, point de départ de la voie verte de Domfront. A gauche, se trouve l’itinéraire qui permet de retourner à Pont-d’Ouilly par les Roches d’Oëtre.

Conclusions : sur les 30 km indiqués à Pont d’Ouilly, il nous aura fallu 32 km pour arriver à Flers mais surtout 37 km pour rejoindre la voie verte de Domfront. Relativement plat jusqu’à Condé-sur-Noireau, la suite est plus difficile et paraît bien longue avec ses 490m de dénivelé positif et ses détours destinés à éviter les routes à fort trafic.

Une route agréable qui longe le Noireau

Belle vue sur des escarpements rocheux

Condé-sur-Noireau

Le château de Flers

De Pont d’Ouilly à Flers par les Roches d’Oëtre.

A Pont d’Ouilly, on prend la D157 qui mène au Mesnil-Villement. Cette route très agréable circule au départ entre l’Orne à droite et une falaise rocheuse à gauche. Plusieurs aires de pique-nique sur la droite équipées de tables et de bancs vous accueillerons le temps d’une pause. La vallée s’élargit un peu. On passe le hameau nommé « Le Bateau » puis on arrive au « Pont-des-Vers » et le carrefour avec la D18. Ici, il faut faire un choix.

Deux parcours possibles pour les Roches d’Oëtre. Suite à un problème de communication entre les départements de l’Orne et du Calvados (nous sommes juste à la frontière), il existe aujourd’hui deux parcours pour rejoindre le site des Roches d’Oëtre. Le premier part à gauche vers Le Mesnil-Villement, descend à droite sous le viaduc puis remonte tout droit par Saint-Philbert. C’est l’itinéraire initial, balisé par le CD14. Mais le CD61 s’est ravisé et a préféré finalement l’itinéraire à droite qui suit la D43 jusqu’à Rouvrou puis la D301. C’est l’itinéraire officiel mais il n’est balisé que sur le territoire de l’Orne … Alors, que faire ? Par Saint-Philbert, c’est plus court, c’est plus tranquille, c’est aussi plus pentu (voyageurs chargés, forte chance pour que vous mettiez pied à terre). Par Rouvrou c’est environ un km de plus, c’est une route plus fréquentée surtout en saison, c’est aussi moins difficile car la route fait quelques lacets. A vous de choisir mais après la grimpette un arrêt s’impose pour admirer le panorama des Roches d’Oëtre (km 6.6)

Quelques belles côtes. Après ce repos bien mérité, nous repartons au sud-est pour plonger par Bréel dans la vallée de la Rouvre et remonter immédiatement à Notre-Dame du Rocher (km 11.8). La route redescend sur Le Pont-Huan pour remonter jusqu’à la D43 que l’on traverse pour prendre en face un chemin de terre qui nous amène au charmant village de La Carneille (km 16.2 – possibilité de s’approvisionner). On reprend notre route en suivant la D43, la D805 et la D255 qui s’élève jusqu’au pont qui franchit la D924 (km 21.9), point culminant de cette étape (262m). Il ne reste plus alors qu’à se laisser glisser jusqu’à La Selle-la-Forge où nous faisons la jonction avec le premier itinéraire. A partir d’ici, on pourra soit rejoindre Flers, soit continuer vers la voie verte de Domfront.

Conclusions : à notre arrivée à La Selle-la-Forge, nous avons parcouru un peu moins de 27 km pour un dénivelé positif de 395m. Si on veut absolument se rendre à Flers, il faudra ajouter environ 5 km d’où les 32 km annoncés à notre départ de Pont d’Ouilly. Il y a bien sûr quelques côtes assez raides mais le paysage est globalement plus intéressant par cet itinéraire. Le site de la Vélo Francette classe cet itinéraire en niveau de difficulté « Expert » contre « Intermédiaire » pour le premier. A notre avis, ce n’est pas flagrant. Certes il y a la côte pour accéder aux Roches d’Oëtre mais si l’on est chargé de bagages ou en famille, on peut marcher quelques centaines de mètres en poussant son vélo … et en comparant les deux itinéraires, celui-ci fait quand même 100m de dénivelé positif de moins (395 contre 490).

Le site des Roches d’Oëtre

La Carneille au bord de la Gine

La Selle-la-Forge : jonction des 2 itinéraires

Alors, que choisir ? C’est l’intérêt touristique qui guidera votre choix ou bien, en itinérance, le découpage de vos étapes. Si vous n’avez rien à faire ni à Condé-sur-Noireau ni à Flers et que vous visez plutôt Domfront, alors le passage par les Roches d’Oëtre est le bon choix car vous économisez 10 km et 100m de dénivelé, ce qui est très appréciable sur une journée de rando. Si vous souhaitez faire étape à Flers, les deux itinéraires sont équivalents en distance. Dans tous les cas, une bonne nouvelle : si vous parcourez la Vélo Francette, vous en avez fini avec la Suisse Normande et le reste du parcours est plat jusqu’à Thouars.

Tracé de la V43 de Pont d’Ouilly à Flers

En orange : L’itinéraire par Condé-sur-Noireau
En magenta : L’itinéraire par les Roches d’Oëtre

Voir en plein écran

Profil altimétrique par Condé-sur-Noireau

Profil altimétrique par Les Roches d’Oëtre

Les commentaires sont clos