Dérailleurs

De La Rochelle à Caen

De La Rochelle à Caen sur la Vélo Francette. La première grande randonnée Dérailleurs s’est achevée dimanche 17 avril au terme de 8 étapes dont le souvenir restera marqué dans l’esprit des participants. Pourquoi ‘remonter‘ la Vélo Francette de l’Atlantique à la Manche alors que cet itinéraire est toujours décrit nord-sud ? C’est un peu le hasard qui nous a poussés à le faire. Initialement, il était prévu de participer au congrès de la FUB à La Rochelle et de revenir à Caen à vélo. Très vite, les organisateurs se sont rendu compte qu’ils ne pourraient pas faire les deux ; le sens de la randonnée a été maintenu mais pas la participation au congrès. Puis, chez Dérailleurs, on n’est pas très conformistes et cela nous intéressait de voir si le jalonnement de cette véloroute fonctionnait bien dans les deux sens.

Une randonnée sans assistance. Un peu par militantisme et beaucoup par l’expérience, il a été décidé dès le départ que cette randonnée fonctionnerait sans véhicule d’assistance, chacun devant donc transporter ses bagages sur son vélo. L’expérience nous a montré en effet qu’avec une bonne organisation et une bonne préparation, un véhicule d’assistance ne se justifie pas. A contrario, il aurait même tendance à compliquer les choses. Sachant qu’il n’y a pas d’assistance, le randonneur sait qu’il doit partir avec une mécanique irréprochable, des sacoches pas trop lourdes, une condition physique adaptée au projet de randonnée.

Les préparatifs. Nous avions prévu de limiter le nombre d’inscriptions à 20 personnes pour faciliter la recherche d’hébergements et avoir un groupe restreint donc facile à gérer. Nous sommes arrivés rapidement à 16, puis d’autres participants se sont décidés plus tard et nous n’avons pas eu le problème, toujours délicat, de refuser du monde.

Un des objectifs de cette randonnée étant de promouvoir le voyage à vélo, nous avons été comblés en constatant que, si la moitié des participants étaient des habitués des longues randonnées, l’autre moitié n’avait jamais entrepris un tel périple, et quelques uns n’avaient jamais randonné avec des sacoches. Nous avons donc pris soin d’échanger des mails, de manière assidue, pour préciser les contours d’une telle randonnée, le type de vélo à utiliser, le matériel à emporter, les précautions de chargement … Cet échange d’informations par liste de diffusion a permis également de créer une dynamique de groupe qui s’est renforcée lors des séances entraînements.

Pourquoi des séances d’entraînement ? D’abord, à la sortie de l’hiver, il était bien utile de se mettre des kilomètres dans les jambes et donc autant faire ça en groupe plutôt que tout seul dans son coin. Il était important aussi de voir si tout le monde était capable d’avaler des étapes de 80 km ou plus. Enfin, ça permettait de faire connaissance et de constituer un groupe. Nous avons ainsi réalisé 3 sorties de 50-60 km autour de Caen le vendredi matin puis une dernière sortie de 80-90 km dans les conditions de la rando, c’est-à-dire avec les vélos chargés de leurs sacoches. Cette dernière sortie a permis ainsi à certains d’effectuer quelques réglages de chargement.

Une séance d’entraînement qui passe à Ouistreham par le km 0 de la Vélo Francette

Le transport vers La Rochelle. Pendant la phase d’organisation, nous nous sommes très vite inquiétés de quelle manière nous allions nous rendre sur le lieu du départ. De Caen à La Rochelle par le train, ce n’est pas simple. Soit c’est Caen-Paris-La Rochelle, soit c’est Caen-Tours-Poitiers-La Rochelle mais dans tous les cas, le dernier tronçon est en TGV. Difficile donc d’imaginer transporter tous les vélos (dont 3 tandems) en train. Nous avons donc opté pour la location à Caen d’un fourgon qui transporterait vélos et bagages jusqu’à La Rochelle tandis que les cyclistes voyageraient par le train. Rapidement, deux chauffeurs bénévoles se sont proposés pour prendre en charge le camion et faire l’aller-retour sur le week-end. Grâce à eux, l’ensemble des cyclistes a pu voyager légèrement et confortablement.

Vendredi 8/04 au soir : chargement du camion. Le fourgon de 11 m3 s’avère un peu juste pour y ranger deux tandems et 10 vélos. Il faut bien vite se résoudre à démonter les pédales et tourner les guidons. Quelques cartons intercalaires pour protéger nos montures puis un nombre impressionnant de sacoches qui viennent bloquer l’ensemble. Les portes ferment … c’est l’essentiel.

Il faut bien vite se résoudre à démonter les pédales et tourner les guidons.

Les portes ferment … c’est l’essentiel.

Samedi 9/04 : transfert vers La Rochelle. Pendant que le camion prend la route, les cyclistes se rendent à la gare. Voyage sans encombre. A 15h30, en gare de La Rochelle nous décidons de nous rendre à pied à notre hôtel. Ces 45 minutes de promenade qui passent par le Vieux Port permettent de découvrir notre itinéraire de demain et les panneaux signalant la Vélo Francette et la Vélodyssée. Comme prévu, le camion arrive à 17h00 et la fin de l’après-midi est consacrée au déchargement et à la remise en état des vélos. Nous continuons ensuite à faire connaissance au bar de la résidence puis autour d’un copieux dîner.

Dès l’arrivée en Gare de la Rochelle …

… la Vélo Francette et la Vélodyssée s’imposent au voyageur.

une promenade de 45 minutes qui passe par le Vieux Port

La randonnée au jour le jour. En cliquant sur les liens ci-dessous, vous accéderez au récit détaillé de chacune des étapes.

Du côté de l’organisation. Une grande satisfaction et aussi un grand soulagement : 20 cyclistes engagés, 615 km parcourus, 8 hébergements … le tout sans véhicule d’assistance. A part quelques sauts de chaînes, aucun incident à signaler, pas même une crevaison.

Nous sommes fiers à Dérailleurs d’avoir pu mener à bien cette première expérience et surtout d’avoir permis à plusieurs d’entre nous d’aborder une grande randonnée à vélo pour la 1ère fois, car c’est une des missions de notre association.

La Vélo Francette est une belle réalisation avec un fort potentiel qui présente une grande diversité de paysages. Les touristes à vélo seront au rendez-vous, c’est sûr,  et nous avons pu constater que les professionnels, dans les domaines de l’hébergement et de la restauration, sont particulièrement attentifs au développement de cette activité. Les collectivités locales devront bien vite se pencher sur quelques points qui posent problème et que nous avons signalés.

Pour l’organisation de cette randonnée, nous avons beaucoup appris à rouler auprès des associations CyclotransEurope, Dynamobile et Rando-Vélo . Nous souhaitons ici les remercier.

A vous les participant(e)s. Nous voulons également vous remercier toutes et tous pour votre bel enthousiasme, votre gentillesse et l’attention que vous avez porté les uns aux autres pendant cette semaine. Nous ne connaissions pas tout le monde en prenant les inscriptions mais soyez assurés que nous avons fait ainsi de belles rencontres.  Merci d’avoir accepté les consignes d’organisation et respecté les horaires si importants dans une vie de groupe. Merci également à celles et à ceux qui ont contribué à l’organisation et au bon déroulement de cette randonnée : en particulier à Sylvie qui a recherché les hébergements, à Marc qui s’est préoccupé du transport des vélos, à nos chauffeurs Erik et Eric qui ont accepté de faire en camion l’aller-retour, à Marc encore qui s’est découvert des talents de « capitaine de route », à Patrick imperturbable vélo-balai-dépanneur, à Luc pour ses photos et son implication pour assurer notre sécurité sur la route, à Joëlle « chef de cuisine » et à ses assistant(e)s pour notre repas au Lac du Cébron. Merci à vous toutes et à vous tous qui avez signalé et assuré la sécurité aux intersections. Après les hésitations des premières heures, le ballet était parfaitement réglé et, vu de l’arrière, c’était un vrai régal. Enfin, merci d’avoir pris le soin de partir avec du bon matériel : vous n’imaginez pas le poids que représentent les soucis matériels sur la vie d’un groupe en randonnée. Réalisez que nous n’avons enregistré aucune crevaison sur 615 km et 20 participants !

Plus que les paysages traversés, plus que la performance physique, nous retiendrons une belle expérience de vie de groupe.

Malgré la météo … une belle expérience de vie de groupe

Et après ? 

  • Dans le cadre de la Fête du Vélo, vous êtes tous invités jeudi 16 juin à 19h00 à la Maison du Vélo de Caen pour une soirée « Oser voyager à vélo » qui sera consacrée à la Vélo Francette.
  • Plus tard dans l’année, nous programmerons une réunion de préparation de la 2ème randonnée Dérailleurs (celle de 2017).

Crédit photo. Toutes les photos de cet article et des 8 pages détail ont été prises par les participants à cette randonnée.

2 commentaires sur De La Rochelle à Caen

  • On l’a fait ! Bravo à nous. Ça n’était pas facile. Au moment de la photo, il faisait vraiment froid. Il reste des souvenirs, des photos, des sensations, des choses vues, ressenties (les côtes dans les mollets, la gadoue d’Angers, la grêle sur les mains non gantées !), les belles vallées, les châteaux, églises, canaux, champs de colza, le confort de nos hébergements, et puis des rencontres, découvertes géographiques, historiques et humaines… Bref, la vie quoi. Merci à tous, organisateurs, chauffeurs, participants. Vraiment de bonnes vacances avec une belle équipe qui m’a fait découvrir une autre famille du vélo. Vivement le diaporama pour revivre toute l’aventure. Merci encore. J’embrasse tout le monde. Luc

  • Bonjour à tous, le diaporama des deux premiers jours est ici => https://youtu.be/CSVXxkMdLkQ
    Après mon appareil photo est tombé en panne.
    Mais d’autres photos ont été prises avec l’appareil d’André-Pierre. Donc, à suivre…