Dérailleurs

La Vélo Francette – étape 2

Lundi 11/04 : Niort – Lac du Cébron (89 km).

Après un petit-déjeuner copieux nous quittons notre hôtel à 8h30 et nous nous arrêtons aussitôt pour acheter de quoi manger ce midi. En effet, c’est lundi et nous craignons de ne pas trouver d’autre point de ravitaillement sur notre route avant Parthenay. Dès le départ, les raidillons commencent à s’enchaîner les uns aux autres. On nous avait promis du relief … ce sera comme ça pratiquement toute la journée.

En sortie de Niort

On ne voit pas comme ça … mais ça monte !

La progression est lente, il fait froid et le ciel est très couvert. A Saint-Marc-la-Lande, un jalonnement approximatif et un problème de signaleur valent à notre vélo-balai et son assistant une erreur de direction qui leur coûte 13 km supplémentaires et au groupe près d’une heure de retard. Peut-être fallait-il ça pour que l’ensemble du groupe prenne conscience de l’importance de l’organisation mise en place et nous n’aurons plus aucun problème de ce type jusqu’à la fin de la randonnée. Le groupe et les attardés se retrouvent sur la place de Mazières-en-Gâtine pour le pique-nique sous un soleil très timide. Le café pris au restaurant du coin en réchauffera plus d’un.

Là, on voit mieux …

A Parthenay …

… ça monte encore.

Le journée continue comme elle a commencé avec son lot de belles bosses dont la succession finit par faire un peu mal dans les jambes. Par contre, la météo est résolument à l’éclaircie malgré les promesses d’orage. A Parthenay nous faisons un grand ravitaillement collectif car ce soir et demain matin il n’y a pas de service de restauration. Nous arrivons vers 18h00 au Lac du Cébron où nous avons réservé 5 cabanes de 4 couchages. Nous sommes les seuls dans le camping si bien que nous avons à notre disposition tout le bloc sanitaire mais surtout une grande salle commune dans laquelle nous prendrons un excellent repas mitonné par Joëlle assistée de ses marmitons.

La journée a été éprouvante : Luc et son ‘Garmin’ affichent 1100 m de dénivelé positif pour 89 km … si bien que tout le monde se couche de bonne heure pour une nuit très calme, hormis un loir qui a fait du raffut près des cabanes avant d’aller voir ailleurs.

Nos cabanes au Lac du Cébron

Soirée conviviale dans la salle commune du camping 

Etape suivante.