Dérailleurs

La Vélo Francette – étape 6

Vendredi 15/04 : Laval – Domfront (82 km).

Ce matin, la Rando a mauvaise mine mais le moral est intact. La fatigue d’hier se fait sentir mais, sans pluie, sans relief difficile et avec vent arrière, la journée sera bonne. Nous partons de Laval à 9h00 et récupérons Jean-Paul un peu plus loin. Nous sommes 20 maintenant à rouler tout en papotant sur le chemin de halage de la Mayenne plus roulant qu’hier. Le ciel est couvert mais pas de pluie prévue. A Mayenne nous faisons quelques courses et quittons le chemin de halage pour une ancienne voie de chemin de fer. Contrecoup de la journée d’hier ou petit-déjeuner plutôt léger pour un hébergement à vocation sportive, les appétits se creusent plus tôt que d’habitude. Pas de table, pas de banc, un simple talus suffira pour cette pause pique-nique.

Ce matin, la Rando a mauvaise mine …

… un simple talus suffira pour cette pause pique-nique.

Nous continuons notre progression le long de l’ancienne voie ferrée sans grand relief. A noter que les traversées de routes sont particulièrement dangereuses, incompatibles avec une voie verte qui se veut ouverte à tous publics et donc aux familles avec enfants. Même les adultes que nous sommes sont susceptibles d’y être surpris … ce sont deux ou trois points noirs à traiter de manière urgente. Entre Saint-Loup-du-Gast et Ambrières-les-Vallées, la piste se resserre car nous cohabitons ici avec une activité de vélorail. Difficile d’envisager le croisement de cyclistes avec des sacoches sans mettre pied à terre. La voie verte s’arrête juste à la limite entre les départements de la Mayenne et de l’Orne. Au delà, l’emprise ferroviaire a été vendue et il est maintenant bien difficile de la récupérer pour espérer une continuité en site propre. La véloroute emprunte donc de petites routes, entre Soucé, Saint-Fraimbault et Torchamp. Le parcours est très agréable et particulièrement la partie qui longe La Varenne. Nous avions été prévenus par un randonneur circulant en sens inverse que la portion de voie verte juste avant d’arriver à Domfront est impraticable pour cause d’inondations et d’infrastructure inadaptée … si bien que nous traçons le reste de notre route au GPS pour arriver à notre hôtel à 17:30. Cet hébergement en demi-pension au Relais Saint-Michel (extension de l’Hôtel de France) est la bonne surprise de cette étape et même de toute la randonnée. A conseiller donc pour son dîner et son petit-déjeuner.

La véloroute emprunte de petites routes

Parcours agréable le long de La Varenne

Photo de groupe à Torchamp

Etape suivante.