Dérailleurs

A venir : le « Baromètre 2 des villes cyclable 2019 »

A l’occasion de la semaine européenne de la mobilité le 16 septembre 2017, la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB) et ses partenaires avaient lancé la première édition de l’enquête nationale intitulée « Baromètre des villes cyclables ». Elle avait pour objectif d’évaluer la cyclabilité des villes françaises à partir du ressenti des cyclistes. Conduite entre le 16 septembre et le 30 novembre 2017, le baromètre est la plus grande enquête jamais conduite en France auprès des usagers du vélo. Son objectif : « créer de la science cyclable », passer du dire d’expert à une expertise d’usage, en recueillant les attentes des usagers et en mesurant l’impact des politiques publiques aux différentes échelles des territoires. S’inscrivant dans une démarche normée au niveau européen, les résultats qui en découlent ont contribué à faire du vélo un sujet important des Assises de la Mobilité.

De plus, grâce au travail important réalisé par Bruno ADELE de Montpellier, une carte représentant les points noirs issus du baromètre 1 a été générée. Vous pouvez d’ores et déjà prendre connaissance de ce formidable travail juste ici Cartographie points noirs baromètre 1 afin d’affuter votre stratégie en matière de promotion vélo.

Outil formidable de diagnostic et de mise en perspective, ce baromètre vient aider les décideurs à prioriser les besoins en mesurant l’écart entre le ressenti et les attentes des cyclistes. Largement repris par la presse, il favorise une saine émulation entre les villes en matière de politique cyclable. Le Premier ministre Édouard Philippe l’a lui-même cité dans le cadre de l’annonce du Plan Vélo à Angers, le 14 septembre 2018.

En septembre 2019, la FUB lancera la seconde édition de cette enquête nationale : le « Baromètre 2 des villes cyclables 2019 ».

Soirée « Osez voyager à vélo »

Vendredi 7 juin à la Maison du Vélo de Caen, après l’actualité des véloroutes et voies vertes, nous mangerons le voyage à vélo par les deux bouts :

  • d’un côté, l’expérience vécue de voyageurs débutants « Le voyage à vélo pour les nuls,
  • et, de l’autre côté, l’évocation d’une figure incontournable du voyage à vélo, le Suisse Claude Marthaler, qui
    totalise aujourd’hui plus de 240.000 km et 16 années passées sur les routes du monde.

A l’entracte, apéro partagé : vous amenez de quoi boire et grignoter, vous amenez votre expérience de voyageur-se et on partage.

Soirée « Oser voyager à vélo ! »
vendredi 7 juin de 19h00 à 22h30
Maison du Vélo de Caen – 54 quai Hamelin à Caen.

Entrée libre

Au plaisir de vous y rencontrer !

Caen Fête le vélo

A3-feteduvelo-web

 

« Marche pour le climat » à Bayeux également

affiche marche pour le climat mars19

Marche pour le Climat, à Bayeux

Mobilisons-nous, y compris dans le Bessin!

Les rapports alarmistes sur le dérèglement climatique se succèdent et nous assistons d’ores et déjà aux premières conséquences sur notre territoire. Pourtant pas grand-chose ne bouge, ou beaucoup trop mollement. Pire, des décisions néfastes sont parfois prises.

Il est encore possible d’agir mais le compte à rebours est bien avancé. Une partie du combat contre le dérèglement climatique peut-être remporté suivant la devise «agir localement, penser globalement» ! Le rôle à jouer par toutes et tous, à chaque niveau, est absolument décisif : tant à l’échelle des communes, départements et régions ! Sans oublier bien sûr le nécessaire engagement citoyen, qui par ses choix de consommation peut changer la donne.

Écologie et sobriété sont d’ailleurs synonymes d’économies pour le porte-monnaie.Il est nécessaire d’insister sur ce point à l’heure où beaucoup de gens rencontrent des difficultés à boucler les fins de mois.

Voici quelques propositions allant dans le sens de la lutte contre le dérèglement climatique.

Mesdames et Messieurs les élu(e)s, Monsieur le Sous-Préfet,

mobilisons-nous, concrétisons ces idées portées par les défenseurs de l’environnement et de simples citoyens!

Etat : *Mettre en place et / ou renforcer une taxation des activités polluantes, notamment du transport aérien pour les vols intérieurs, du transport routier de marchandises et des bateaux de croisière pour le transport maritime. Les produits de cette fiscalité doivent aller à 100 % pour la transition écologique.

Etat : *Développer enfin le fret ferroviaire. Rappelons que 400 wagons transitaient encore à Bayeux en 2004, soit plus d’une vingtaine de trains, remplacés depuis par les poids-lourds !

Région: *Abandonner les projets de nouvelles autoroutes et 2×2 voies et réaffecter les crédits vers le transport ferroviaire, les transports collectifs, le vélo…

Région : *Relancer des liaisons ferroviaires Caen-Rennes directes, mettre en place un cadencement sans oublier Le Molay-Littry, Audrieu et Bretteville-Norrey, créer de nouvelles haltes ferroviaires à Carpiquet et au Zénith, augmenter la capacité des trains Omneo pour les vélos…

Région : *Développer l’agriculture biologique et les circuits courts.

Communes : *Généraliser les zones 20, 30 avec double-sens cyclables.

Communes : *Mettre en place des plans de déplacements d’écoles.

Communes : *Accélérer le développement des pistes, bandes cyclables, stationnements vélos sécurisés en concertation avec les usagers.

Communes : *Réfléchir à l’extinction de l’éclairage public sur certains quartiers et plages horaires.

ENSEMBLE, POUSSONS LES DECIDEURS A AGIR! Venez en famille, entre amis, collègues de travail… Amenez vos pancartes, instruments de musique, sifflets… pour faire un maximum de bruit et être entendu par les décideurs!

Parcours à pieds, à vélo, en rollers, en trottinette… à travers la ville. Prises de parole sur le parvis de l’Hôtel de ville.

Samedi 16 mars 2019, rendez-vous à 14H00 place de la gare SNCF. 1ère déclinaison de la Marche Mondiale pour le Climat organisée à Bayeux

Ne pas jeter sur la voie publique, faites tourner SVP

Train + vélos en sursis en Normandie !

Capture d’écran de 2019-02-13 15-34-54
Écologique, pratique, économique … Le train + vélo séduit de plus en plus de Normands. Pourtant, cette intermodalité est menacée !
À Bayeux, et bientôt à Lisieux, les passerelles sans rampes ne sont pas pratiques pour les vélos. Les stationnements sécurisés sont manquants et pas déployés assez
rapidement dans les différentes gares et haltes. Dérailleurs, association de défense des cyclistes au quotidien, a interpellé la Région sur le sujet.
Une nouvelle difficulté de taille va encore compliquer la vie des cyclistes à bord des trains ! En effet, les nouveaux Omneo Premium qui doivent remplacer
progressivement les rames Corail sur Paris / Caen / Cherbourg et Paris / Rouen / Le Havre ne comporteront que… 3 emplacements vélos ! Cette demande au
constructeur par le Conseil Régional de Normandie est incompréhensible pour une région qui mise sur le tourisme à vélo et le développement durable. Le même
matériel en Centre Val de Loire comportera 9 places, et même 12 places chez nos voisins des Hauts de France !
Des associations de défense du vélo iront remettre une lettre à la Région Normandie pour tenter de faire bouger les choses. Si vous tenez à la possibilité d’emmener votre vélo à bord des trains, venez participer à cette action le samedi 23 février, rendez-vous 14H00 en gare de Caen (sortie Rives de l’Orne).

Renseignements auprès de notre antenne de Bayeux : derailleurs.bayeux@laposte.net

 

DER, flyer action train + vélo pdf