Dérailleurs

La mobilité durable est-elle accessible à toutes les collectivités ?

Tel était le thème de la rencontre organisée le 15 avril par « Synergia » au Parc des Expositions à l’occasion du salon Ouest Collectivités. Comme en beaucoup d’endroits où l’on parle d’éco-mobilité, l’Association Dérailleurs était présente et vous livre un bref résumé des différentes interventions. 

Murielle Lefresne de l’ADEME rappelle que 26% des gaz à effet de serre sont produits par les transports, la quantité de CO2 par passager étant particulièrement élevée pour la voiture individuelle. Rappel est fait de la signature d’une charte régionale avec les transporteurs routiers pour un engagement à réduire leurs émissions (et leur consommation énergétique). Après avoir énoncé les divers moyens de réduire la consommation d’énergie lors des déplacements (qualité du véhicule, éco-conduite, covoiturage, changement de mode et intermodalité), Murielle Dufresne cite quelques démarches exemplaires menées en Basse-Normandie : location de vélos à assistance électrique à Coutances, incitation de l’ensemble des entreprises viroises d’organiser un covoiturage, augmentation des expériences de « pédibus » ou « cyclobus » dans les écoles et signature d’une trentaine de Plans de Déplacement d’entreprise ou d’administration, l’idéal étant le plan de déplacement sur une zone d’activité.

Fabrice Spath de l’entreprise Systech Team explique l’objet de son entreprise qui se définit comme un fournisseur de compétences et de solutions dans le domaine des mobilités durables.

Rudy l’Orphelin, adjoint au maire de Caen et membre de Viacités, présente la mobilité durable pour les collectivités et les particuliers comme une démarche que les pouvoirs publics doivent accompagner, au risque sinon de devoir, à terme, la subir. D’où la notion de contrainte à exercer sur les collectivités pour voir disparaître des villes à l’horizon 2030 la moitié des véhicules carbonés et la totalité d’ici 2050. D’où également la nécessité d’anticiper et de planifier comme on l’a fait à Strasbourg depuis 1990. Suivent quelques exemples tels le cadencement des bus de Caen La Mer, l’activité du Conseil en Mobilité de Viacités dans l’accompagnement des PDE et PDA, la logistique urbaine en matière de livraisons de marchandises, l’intérêt de procéder à un compte local de déplacement mesurant ce que chacun paie globalement pour sa mobilité…

Igor Czerny d’EDF évoque (et invoque) le développement du véhicule hybride et la logistique à mettre en œuvre pour créer suffisamment de bornes de rechargement pour ces nouveaux véhicules dont l’avantage sera de pouvoir se recharger la nuit, en « heures creuses ». Notion d’interopérabilité à l’échelle de l’Union Européenne.

Julie Rossinot de l’ « Atelier Equitable » à Mondeville, présente la démarche de son entreprise qui repose sur la « com’action » et vise à réaliser des supports publicitaires dans le respect du développement durable et du commerce équitable.

 

 

 

Les commentaires sont clos