Dérailleurs

Prochainement …

 

 

 gravage_fête_assoc_2017

Promenade dominicale

dimanche 12 mai 2019 à Caen avec Territoires Pionniers.

Marquage Bicycode

4 mai : à la maison du vélo, à Caen.

18 mai 2019, sur le marché : place St-Patrice à Bayeux.

22 mai 2019, au lycée Arcisse de Caumont à Bayeux.
25 mai 2019, à Cormelles-le-Royal.

Lu dans la presse locale (autres articles disponibles en bas de page)

Lu sur le web (autres articles disponibles en bas de page)

Ayez le sens de l’humour… (autres articles disponibles en bas de page)


 

Lire la suite »

« Marche pour le climat » à Bayeux également

affiche marche pour le climat mars19

Marche pour le Climat, à Bayeux

Mobilisons-nous, y compris dans le Bessin!

Les rapports alarmistes sur le dérèglement climatique se succèdent et nous assistons d’ores et déjà aux premières conséquences sur notre territoire. Pourtant pas grand-chose ne bouge, ou beaucoup trop mollement. Pire, des décisions néfastes sont parfois prises.

Il est encore possible d’agir mais le compte à rebours est bien avancé. Une partie du combat contre le dérèglement climatique peut-être remporté suivant la devise «agir localement, penser globalement» ! Le rôle à jouer par toutes et tous, à chaque niveau, est absolument décisif : tant à l’échelle des communes, départements et régions ! Sans oublier bien sûr le nécessaire engagement citoyen, qui par ses choix de consommation peut changer la donne.

Écologie et sobriété sont d’ailleurs synonymes d’économies pour le porte-monnaie.Il est nécessaire d’insister sur ce point à l’heure où beaucoup de gens rencontrent des difficultés à boucler les fins de mois.

Voici quelques propositions allant dans le sens de la lutte contre le dérèglement climatique.

Mesdames et Messieurs les élu(e)s, Monsieur le Sous-Préfet,

mobilisons-nous, concrétisons ces idées portées par les défenseurs de l’environnement et de simples citoyens!

Etat : *Mettre en place et / ou renforcer une taxation des activités polluantes, notamment du transport aérien pour les vols intérieurs, du transport routier de marchandises et des bateaux de croisière pour le transport maritime. Les produits de cette fiscalité doivent aller à 100 % pour la transition écologique.

Etat : *Développer enfin le fret ferroviaire. Rappelons que 400 wagons transitaient encore à Bayeux en 2004, soit plus d’une vingtaine de trains, remplacés depuis par les poids-lourds !

Région: *Abandonner les projets de nouvelles autoroutes et 2×2 voies et réaffecter les crédits vers le transport ferroviaire, les transports collectifs, le vélo…

Région : *Relancer des liaisons ferroviaires Caen-Rennes directes, mettre en place un cadencement sans oublier Le Molay-Littry, Audrieu et Bretteville-Norrey, créer de nouvelles haltes ferroviaires à Carpiquet et au Zénith, augmenter la capacité des trains Omneo pour les vélos…

Région : *Développer l’agriculture biologique et les circuits courts.

Communes : *Généraliser les zones 20, 30 avec double-sens cyclables.

Communes : *Mettre en place des plans de déplacements d’écoles.

Communes : *Accélérer le développement des pistes, bandes cyclables, stationnements vélos sécurisés en concertation avec les usagers.

Communes : *Réfléchir à l’extinction de l’éclairage public sur certains quartiers et plages horaires.

ENSEMBLE, POUSSONS LES DECIDEURS A AGIR! Venez en famille, entre amis, collègues de travail… Amenez vos pancartes, instruments de musique, sifflets… pour faire un maximum de bruit et être entendu par les décideurs!

Parcours à pieds, à vélo, en rollers, en trottinette… à travers la ville. Prises de parole sur le parvis de l’Hôtel de ville.

Samedi 16 mars 2019, rendez-vous à 14H00 place de la gare SNCF. 1ère déclinaison de la Marche Mondiale pour le Climat organisée à Bayeux

Ne pas jeter sur la voie publique, faites tourner SVP

Train + vélos en sursis en Normandie !

Capture d’écran de 2019-02-13 15-34-54
Écologique, pratique, économique … Le train + vélo séduit de plus en plus de Normands. Pourtant, cette intermodalité est menacée !
À Bayeux, et bientôt à Lisieux, les passerelles sans rampes ne sont pas pratiques pour les vélos. Les stationnements sécurisés sont manquants et pas déployés assez
rapidement dans les différentes gares et haltes. Dérailleurs, association de défense des cyclistes au quotidien, a interpellé la Région sur le sujet.
Une nouvelle difficulté de taille va encore compliquer la vie des cyclistes à bord des trains ! En effet, les nouveaux Omneo Premium qui doivent remplacer
progressivement les rames Corail sur Paris / Caen / Cherbourg et Paris / Rouen / Le Havre ne comporteront que… 3 emplacements vélos ! Cette demande au
constructeur par le Conseil Régional de Normandie est incompréhensible pour une région qui mise sur le tourisme à vélo et le développement durable. Le même
matériel en Centre Val de Loire comportera 9 places, et même 12 places chez nos voisins des Hauts de France !
Des associations de défense du vélo iront remettre une lettre à la Région Normandie pour tenter de faire bouger les choses. Si vous tenez à la possibilité d’emmener votre vélo à bord des trains, venez participer à cette action le samedi 23 février, rendez-vous 14H00 en gare de Caen (sortie Rives de l’Orne).

Renseignements auprès de notre antenne de Bayeux : derailleurs.bayeux@laposte.net

 

DER, flyer action train + vélo pdf

L’agglomération du Havre programme l’aménagement de nouvelles pistes cyclables

L’agglomération du Havre déploie à son tour un plan vélo. Elle programme l’aménagement de pistes cyclables, jusqu’en 2020, pour favoriser les déplacements jusqu’au travail, à vélo. (

La ville du Havre (Seine-Maritime) a adopté, en 2013, son plan vélo pour développer la pratique de ce mode de transport doux, dans les artères de la ville et aménager les équipements adaptés. La communauté d’agglomération (Codah) lui emboîte le pas. Elle annonce le lancement de travaux importants pour permettre la réalisation de nouvelles pistes cyclables sur le territoire de l’agglomération. En 2015, première étape concrète de ce vaste chantier, la Codah s’intéresse au réseau déjà existant, notamment dans la ville du Havre, qui souffre d’interruptions de parcours.

article intégral sur :  https://actu.fr/societe/lagglomeration-du-havre-programme-lamenagement-de-nouvelles-pistes-cyclables_482563.html

Enfin, dans sa volonté de développer le maillage péri-urbain et rural, et de revenir à une pratique « loisirs », la Codah imagine une piste cyclable qui serpenterait le long de la vallée de la Lézarde, entre Harfleur et Montivilliers et le long de la rivière Saint-Laurent, à Harfleur. Le circuit de promenade entre Montivilliers et Épouville pourrait bénéficier aussi d’un tel aménagement. La Codah entend également renforcer les accès de la forêt de Montgeon pour les cyclistes.

Le coût d’un tel programme ? 11 millions d’euros pour les cinq années de chantier à venir. La Codah finance la moitié de cette somme. Des subventions de la Région et du département de Seine-Maritime assureront le financement de la seconde moitié du plan vélo, inscrit au contrat d’agglomération.

Honfleur dit non à un centre ville tout piéton

Honfleur. Interdire le centre-ville aux voitures, l’idée n’est pas du tout du goût du maire qui veut néanmoins favoriser les moyens de locomotion doux.

Marie-Christine URSET
Publié le 31/01/2019
 «Je ne serai pas le maire qui fermera le centre-ville aux voitures… C’est une fausse bonne idée…. » Michel Lamarre l’a clairement redit lors de ses vœux : « Priver Honfleur de la voiture serait, à terme, l’amener au déclin commercial et peu à peu à la désertification. » Au moment où Honfleur constate « un retour des habitants en centre-ville », la piétonnisation du centre ferait à terme de la cité des peintres, un seul musée. « Ces habitants sont autant de clients potentiels des commerçants traditionnels qui s’installent dans le cœur d’Honfleur, épicerie, fromager, primeur, charcutier, boucher… D’ici deux ans d’autres nouveaux commerces s’installeront ici… »

Des commerçants séduits par une zone d’emploi qui regagne du terrain, un chômage en baisse, le succès du village de marques et du Parc d’activités Honfleur-Calvados, qui ont contribué en 2018 à augmenter l’emploi salarié sur le secteur d’Honfleur. « On a créé de l’emploi sur cette zone qui compte 15 500 salariés… », souligne Michel Lamarre.

Un centre-ville où l’on pourra également plus facilement venir à vélo avec l’aménagement à venir de la route Émile-Renouf. Avant l’aménagement de pistes cyclables « dans le cadre de la Véloroute Paris-Normandie qui irriguera, entre autres, le Parc d’activités et qui arrivera jusqu’aux terrains du môle en face de la mairie…. »

Plus de vélos, plus de transports en commun, plus de proximité au niveau des commerces et des services, et aussi plus de places de stationnement pour aérer le centre : le maire projette de créer mille places sur les friches portuaires, « ce qui permettrait de stocker, notamment dès la belle saison, un grand nombre de véhicules de nos visiteurs, libérant autant de places en centre-ville pour les Honfleurais. »

Un abonnement annuel

Des habitants, d’Honfleur et de la communauté de communes, à qui la ville fait en matière de stationnement « un prix d’amis. » Avec un abonnement annuel sur le bassin du Centre, le parking payant le plus près du Vieux Bassin, à 52 euros pour les Honfleurais, 60 euros pour habitants de la com’com. Sur la voirie communale le tarif ville est de 26 euros, 30 euros pour la com’com, toujours pour une année.

Et pour ceux qui sont prêts à aller un peu plus loin, le parking du bassin de l’Est est accessible à seulement à 10 euros par an pour tous. « Ces tarifs sont à l’année ce qu’ils sont au mois dans d’autres villes, rappelle encore le maire. Cela permet à chacun de venir travailler à Honfleur, ou s’y promener, ou y faire ses courses… » ».

AG du 26 janvier 2019

L’Assemblée Générale de ce 26 janvier 2019 a approuvé à l’unanimité le rapport moral, le rapport d’activité ainsi que le rapport financier qui a reçu les félicitations des deux vérificateurs aux comptes.

Le Conseil d’Administration compte désormais trois nouveaux membres : Francis Tonetti, Michel Jego et Richard Brouzes représentant l’antenne de Bayeux (en binôme). Bienvenue à eux !

Le Conseil d’administration a reconduit la composition du bureau de l’association :

Présidente : Christine Corbin

Vice-présidents : André-Pierre Audierne et Francescu Garobi

Trésorier : Jacky Cougé

Trésorier adjoint : Anne Roué

Secrétaire : Catherine Montagne

Secrétaire adjointe : Joëlle Viel