Dérailleurs

«Encourager les mobilités non polluantes»

Le Monde, 21 octobre 2020

En réduisant la pollution de l’air, le confinement aurait évité 11 000 décès en Europe en un mois .

En France, sur la base des 67 villes étudiées, la pollution coûte en moyenne 770 euros par an et par habitant. Avec 1 602 euros, Paris occupe la tête du classement national devant Lyon (1 134 euros) et Nice (1 128 euros). «Le grand intérêt de cette étude est qu’elle aborde pour la première fois la question du coût à l’échelle des villes, réagit Olivier Blond, président de l’association Respire, partenaire de l’EPHA pour la France. Elle permet de constater que la pollution n’est pas réservée aux grandes métropoles et qu’elle a un effet délétère et un coût économique même à Douai, Toulon, Rouen ou Saint-Quentin. »

Contrairement aux études sur la mortalité, le coût de la pollution de l’air est en effet mal documenté. Dans un rapport sur les politiques de lutte contre la pollution de l’air publié en septembre, la Cour des comptes exhortait le gouvernement à évaluer son coût socio-économique. La dernière tentative d’évaluation remonte à 2015. Une commission d’enquête sénatoriale avait alors estimé le coût économique et financier de la pollution de l’air entre 68 milliards et 97 milliards d’euros par an en France. Les auteurs de l’étude publiée mercredi préviennent que leurs estimations sont certainement sous-évaluées, notamment parce que toutes les villes n’ont pas des systèmes de surveillance de la qualité de l’air d’égale robustesse.

Coronavirus : la pollution de l’air est un «facteur aggravant», alertent médecins et chercheurs.

Le trafic routier étant le principal émetteur de gaz toxiques dans les grandes agglomérations, les auteurs ont également cherché à mesurer l’incidence des politiques de transport sur les coûts sociaux liés à la pollution de l’air. Selon leurs calculs, l’augmentation de 1 % du nombre de véhicules dans une ville ou des déplacements domicile-travail accroîtrait les coûts de l’ordre de 0,5 %.

Sans aller jusqu’à encourager le développement du télétravail, Sascha Marschang estime que «les coûts peuvent être réduits grâce à des politiques publiques encourageant les mobilités non polluantes comme le vélo ou la marche». «Les gouvernements et l’Union européenne devraient garder à l’esprit ces chiffres pour leurs plans de relance post-Covid-19», ajoute le secrétaire général de l’EPHA. D’autant que, comme le rappelle l’étude, plusieurs publications scientifiques ont mis en évidence que la pollution de l’air était un facteur de comorbidité important dans le contexte de pandémie.

Les aménagements cyclables de Caen la Mer

En mars 2007, Dérailleurs publiait un document de 54 pages, intitulé « Les aménagements cyclables de la Ville de Caen». Voir ici (pdf – 34,3 Mo).

Dix ans après, afin de mesurer le chemin accompli, le CA de Dérailleurs prenait la décision de lancer une nouvelle expertise des équipements cyclables, étendue cette fois au territoire de la Communauté Urbaine Caen la Mer. Très vite, devant l’ampleur de la tâche et les bouleversements induits par les travaux du tram, il est décidé d’effectuer ce travail en deux phases :

  • Une évaluation des équipements cyclables sur Caen la Mer hors Caen. Le travail sera réalisé fin 2017, début 2018. Le document final est bouclé fin avril 2018.
  • Une évaluation des équipements cyclables sur la commune de Caen. Le travail sera réalisé fin 2019, début 2020. Le document final est bouclé fin mai 2020.

Pour chacune de ces deux évaluations, la méthode reste la même :

  • le territoire étudié est découpé en zones.
  • une douzaine d’enquêteurs se rendent sur le terrain et reviennent avec une description des aménagements et des photos.
  • les même enquêteurs rédigent pour chaque aménagement un compte-rendu contenant analyse critique, photos et note globale (de A à E).
  • les compte-rendus sont mis en page.
  • les évaluations sont relues et validées par l’enquêteur de terrain, les autres membres du groupe de travail, le CA et le bureau de Dérailleurs

Cette évaluation n’est pas polémique. Elle reflète le ressenti du cycliste au quotidien et pointe à la fois des réussites et des échecs. Les « mauvaise notes » attribuées sont d’ailleurs confirmées par le récent « Baromètre Vélo de la FUB » où les contributeurs ont pu pointer du doigt leurs « points noirs ».

Evaluation 2018 sur Caen la Mer Hors Caen

Evaluation 2020 sur la commune de Caen

Prochainement …

 gravage_fête_assoc_2017

 

Promenades (Caen)

Sortie le 11 octobre 2020, de 10 h à 12h30.

Marquage Bicycode

samedi 7 novembre, de 14h30 à 17h30.

Lu dans la presse locale (autres articles disponibles en bas de page)

Lu sur le web (autres articles disponibles en bas de page)

Ayez le sens de l’humour… (autres articles disponibles en bas de page)

Lire la suite »

Avec ce cycliste, les chaufffards n’ont qu’à bien se tenir

Avec ce cycliste, les chauffards n'ont qu'à bien se tenir

Pontarlier (Doubs) : la vélorue

Pontalier (Doubs) : la vélorue

Avranches : Vélocité se relance à l’assaut du mont

Capture d’écran . 2020-02-16 à 10.21.39