Dérailleurs

Le réseau cyclable de demain existe déjà

Nos amis de l’association Provélo Genève (on ne joue pas tout à fait dans la même cour : nos amis genevois ont enregistré 1 700 adhésions en 2012 …) nous font le plaisir et l’honneur de nous envoyer depuis des années l’excellente revue des cyclistes suisses romands « Provélo info ».

Le dernier numéro (N°23 février 2013) annonce une politique fiction : « le réseau cyclable de demain ». Il s’agit en fait de nous faire rêver en présentant des solutions … déjà mises en service (mais pas chez nous !). Quelques exemples ci-dessous:

Il faut éviter les coupures !

Alors, à Bois-le-Duc (‘s-Hertogenbosch – Pays-Bas), le périphérique compte 25 passages transversaux aménagés pour les vélos …

25 façons de traverser une route principale

… et à Anvers (Antwerpen – Belgique) un tunnel pour piétons et vélos permet une traversée rapide de l’Escaut.

(ndlr : en fait, il n’y a pas de pont sur l’Escaut à Anvers. Il existe donc deux tunnels pour piétons et vélos. Celui de St. Anna, qui est montré ici, dispose également d’un monte-charge facilitant le passage pour les vélos chargés, les poussettes et les personnes à mobilité réduite).

Il faut donner la priorité aux cyclistes !

Alors, à Odense et à Copenhague (Danemark), on a mis en place des « ondes vertes » pour les vélos …

… et à Groningen (Pays-Bas), on a institué une phase spécifique « tout au vert » pour les vélos, et même un détecteur de pluie qui donne la priorité aux cyclistes dès les premières gouttes.

The Green Wave in Copenhagen from Copenhagenize on Vimeo.

 Il faut pouvoir rouler vite !

Si, chez nous, il est toujours difficile de faire prendre conscience que le vélo est efficace sur les distances inférieures à 3 km, les Hollandais planifient, eux, de faire du vélo LE moyen de transport pour les distances allant jusqu’à 15 km. Et, pour cela, il est indispensable de réaliser des pistes cyclables rapides, bien revêtues, larges (il est nécessaire de pouvoir rouler à deux de front – pour que les jeunes puissent bavarder en allant à l’école – , et/ou de pouvoir dépasser les tortues…) et permettant aux cyclistes de rouler sans ralentir pour profiter de l’inertie…

Alors, à Copenhague (Danemark) et aux Pays-Bas, on met en place des « réseaux express » :

http://www.cykelsuperstier.dk/

http://www.fietsfilevrij.nl/

 

 … et les pouvoirs publics néerlandais ont calculé que l’investissement dans un réseau cyclable d’avenir est largement compensé par les bénéfices : diminution des coûts de santé, des infrastructures de transports, réduction des temps de trajets… Pour 100 millions d’euros investis d’ici 2020 pour un réseau express de 675 km, le bénéfice escompté s’élève à 150 millions d’euros par an…

Mais chez nous, le vélo reste un luxe qui coûte trop cher, alors que les autoroutes, elles, répondent à un besoin, c’est bien connu …

Pour finir, et pour la détente, un petit voyage à vélo avec une caméra sur la tête. Ca se passe à Utrecht (Pays-Bas), au départ dans la rue Vleutenseweg. A droite et à gauche, tout ce qui a un revêtement rouge est un aménagement vélo.

 

2 commentaires sur Le réseau cyclable de demain existe déjà

  • Francescu

    Quand je vois autant d’aménagements cyclables/piétons sous les périphériques, … je me prends à rêver d’avoir ça chez nous.
    Puis je me souviens de la fois où, en respectant le code de la route, je me suis retrouvé avec mon vélo sur une voie d’accélération pour monter sur la 4-voies Caen-Bayeux, parce qu’aucun panneau ne me l’interdisait, et que je n’ai donc pas pris la bonne route.
    Pour les cyclistes que ça intéresse, je parle de cette voie d’accélération : http://www.openstreetmap.org/?mlat=49.189952&mlon=-0.423379&zoom=18&layers=M

    Francescu

  • sierra

    Ben oui ça fait rêver, mais bon avec la crise la petite reine… Et puis le tout voiture et la santé ça commence à faire mauvais ménage, donc faut y croire. J’ai de la chance j’ai 18km pour aller travailler et le tout en parcour sécurisé (parfois glissant), J’ai travaillé à Munich et Dusseldorf il y a 15 ans et je trouvais déjà à l’époque que nos amis Allemands étaient bien en avance sur nous et mon moyen de locomotion c’était le vélo bien sûr je connais c’est ville comme ma poche et pourtant Munich siège de BMW!!!