Dérailleurs

Cyclistes, brillez !!

A l’instar de la Fédération des Usagers de la Bicyclette (voir le communiqué) , Dérailleurs se mobilise comme tous les ans à cette période pour sensibiliser les cyclistes à l’importance d’avoir un bon éclairage.  A vélo, voir et être vu, c’est vital. D’autant plus lorsque les journées deviennent plus courtes et que les déplacements quotidiens à vélo se font à la nuit tombée. Les cyclistes croient souvent être vus parce que l’éclairage public est allumé. Mais le cycliste sans éclairage n’est pas visible. Cela peut être à l’origine d’accidents avec les autres usagers de la route. (voir notre dossier spécial).

Cette année, Dérailleurs organise deux événements sur ce thème.

PROMENADE NOCTURNE samedi 24 novembre. Comme l’an passé, Dérailleurs propose une balade illuminée dans le centre-ville puis dans les « recoins sombres » de la ville de Caen. Guirlandes, gyrophares, lampions venez illuminés de toutes les manières possibles. Avant le départ, les benévoles de Dérailleurs s’assureront que chacun est bien visible et en règle. Quelques équipements pourront être fournis si besoin.

RENDEZ-VOUS SAMEDI 24 NOVEMBRE A 17H30 PLACE COURTONNE A CAEN, sur le parking face à l’hôtel Ibis. Durée du parcours : 1H30 environ. Allure familiale. Dérailleurs offre une boisson chaude à l’arrivée.

ACTION SPECIALE COLLEGES ET LYCEES. Avec le concours de la Sécurité Routière, Dérailleurs a lancé une campagne d’information sur la visibilité à destination des Collèges et Lycées du Calvados. Une affiche rappelant les consignes élémentaires concernant l’équipement du vélo a été envoyée à tous les établissements et un jeu-concours a été organisé à l’intention des élèves. (voir l’affiche) Ce jeu est exclusivement réservé aux collègiens et lycéens des établissements scolaires du Calvados. Six gagnants seront tirés au sort parmi les bonnes réponses reçues, et un kit d’éclairage de qualité leur sera remis.

1 commentaire sur Cyclistes, brillez !!

  • sierra

    Difficile de faire comprendre au cyclistes, joggeurs, promeneurs qu’il est bien la nuit de se faire voir, surtout sur les pistes cyclables et les voies vertes, je n’ai pas assez des lapins à éviter qu’il faut encore que je slalome entre c’est inconscients invisibles; pire est avenue de Tourville quand vous avez les codes des voitures en faces et qu’il faut éviter des attardés sans lumière et vêtements rétro-réfléchissant ou le long du Hangar à sel pas mal non plus, je ne parle même pas des buveurs de bière ou du téléphone portable ahuris de voir débouler un cycliste sur sa piste, mais que fait il là. En fait j’ai l’impression d’être un emmerdeur.