Dérailleurs

La Vélo Francette en 7 jours

L’été dernier, la véloroute V43 de Ouistreham à La Rochelle a été officiellement ouverte. Un peu dans la précipitation nous semble-t’il car le balisage n’est pas toujours à la hauteur de ce que l’on serait en droit d’attendre. Les autorités en charge de sa promotion touristique ont baptisé cet itinéraire « La Vélo Francette ». Nous trouvons cette appellation un peu ridicule mais il semblerait que ce ne soit pas pour nous mais plutôt à destination des touristes étrangers à qui l’on entend faire « découvrir les saveurs d’une douce France ». Nos adhérents se sont vite emparé de cette nouvelle véloroute et nous ont proposé leurs impressions. Voici donc un premier compte-rendu de voyage, celui de Claudine et Michel qui ont parcouru la Vélo Francette de Caen à la Rochelle du 9 au 15 août 2015. Si vous souhaitez obtenir des informations plus précises, merci de nous laisser un message et nous vous mettrons en contact.

Concernant l’itinéraire, de Caen à Angers nous avons bénéficié de la description détaillée rédigée par André-Pierre en juillet 2014 (voir ici), descriptif solidement arrimé et protégé sur ma sacoche de guidon ! Ensuite, de Angers à la Rochelle, nous avons utilisé les descriptifs réalisés par AF3V, les cartes IGN, les dépliants disponibles à l’hostellerie du bon pasteur à Angers et à l’office de tourisme de Thouars et, bien sûr, les informations communiquées par d’autres cyclotouristes, les commerçants , les riverains, …, tout au long du parcours.

NDLR : on peut également trouver des informations intéressantes sur le site de France Vélo Tourisme. De plus un topoguide de la Vélo Francette devrait paraître en mars 2016 aux éditions Ouest-France.

Jour 1 – de Caen à Domfront (90 kms). La difficulté pour nous a été de choisir, à la sortie du tunnel de Thury-Harcourt, entre la route départementale et la petite route grimpante ( à gauche ) … et sur l’insistance d’un cycliste confirmé, nous avons opté pour la petite grimpante ! De Thury à Condé sur Noireau, étape ardue ( avec la côte de Saint Lambert ) sous le soleil. Excellent accueil avec notre pique-nique au bar  » Le Longchamp » à Condé. De Condé à Flers, voie partagée en montées et descentes et de Flers à Domfront, belle voie verte sur une ancienne voie de chemin de fer : un pur bonheur et une vraie récompense ! Ombragée , calme , verdoyante et facile ! Avant d’arriver à Domfront, nous avons eu l’occasion de visiter la forge Varenne ( 16 ème siècle ) . Hébergement au pied de la voie verte à l’Hôtel de France : excellents accueil et rapport qualité prix. Visite à pied du Domfront médiéval et de Notre-Dame sur l’Eau ( chef d’oeuvre roman ).

Jour 2 – de Domfront à Laval (92 kms). Le premier effort à fournir est celui de la montée vers la vieille ville et sa traversée ( sauf pour ceux qui sauraient prendre le raccourci par la zone industrielle ). On arrive ensuite à Ceaucé et on se régale de la voie cyclable vers Mayenne ( là aussi, une ancienne voie de chemin de fer ) puis du chemin de halage entre Mayenne et Laval. Journée très ensoleillée. Hébergement chez Florent (réseau Warmshowers).

Jour 3 – de Laval à Angers (99,90 kms). Chemin de halage sans difficulté, peu fréquenté, parcours agréable sous le soleil. Hébergement : selon les indications d’André-Pierre, à l’Hostellerie du Bon Pasteur. Excellents accueil, confort, repas du soir et petit déjeuner (échanges avec les autres convives dont la Soeur responsable de l’hostellerie).

Jour 4 – de Angers à Antoigné (à 7 kms à l’est de Montreuil-Bellay) ( 89 kms ). De Angers à St Hilaire – St Florent (Saumur), le balisage est quelquefois difficile à repérer avec possible contradiction entre deux panneaux côte à côte (!). Les initiateurs du chemin font quelquefois faire des détours dont on ne comprend pas l’utilité, les riverains non plus ! Un excellent moment a été la traversée de l’Authion sur un bac qu’on tire soi-même à la chaine ! Ensuite, le parcours entre St Hilaire et Antoigné est très vallonné. Journée très ensoleillée et très chaude : arrivés à Antoigné par 34° ! Hébergement chez Astrid (réseau Airbnb) : accueil très sympathique et petit déjeuner adapté aux efforts des cyclotouristes !

Jour 5 – de Antoigné à Parthenay (99 kms). Le parcours est facile jusqu’à Thouars (25 kms) puis c’est la montée dans Thouars par « la grande côte de Crevant » (500 m à 12%). Un très bon accueil à l’office de tourisme de Thouars. L’une des accueillantes est cyclotouriste et donne de bons conseils sur les dénivelés à venir (côte de Missé !). De Thouars à Parthenay (75 kms ), très beau parcours très vallonné et très ensoleillé. Cependant, l’alternance de montées et de descentes rapprochées finit par fatiguer la cyclotouriste que je suis ! Hébergement chez Eric (réseau Airbnb) à Parthenay : excellents accueil, confort et rapport qualité prix. Nous recommandons chaleureusement .

Jour 6 – de Parthenay à Maillezais (89 kms) Nous avons roulé avec un petit crachin breton dans les vallons vallonnés, verdoyants et calmes jusqu’à Niort. Halte repas au sec à  » la cucina »: très bien ). Ensuite les averses se sont succédées jusqu’à Maillezais (prononcer « Maill’zais ») avec vent de nord-ouest de face autant vous dire que nous étions trempés comme des soupes à l’arrivée ! Etape rendue difficile par la pluie et le vent de face et seule étape humide sur 7 jours ! Hébergement à « La treille  » (chambre d’hôte et gîte) : très bon accueil et petit déjeuner mais nous qualifierons les conditions d’hébergement de « root’s » (comme d’autres voyageurs dans leurs commentaires sur booking.com) : en clair, hébergement non recommandable.

Jour 7 – de Maillezais à la Rochelle (77 kms). Très belle étape en Venise verte, le long du chemin de halage entre le village de la Sèvre et Marans puis le long du canal maritime de Marans à la Rochelle. Journée très ensoleillée et chaude, parcours aisé, … les tennis sèchent sur nous !

… et pour le retour. Nous allons acheter nos billets à la gare de la Rochelle en prévision de notre retour à Caen lundi 17 août. Les réservations pour les vélos se font au compte-gouttes dans les TGV .. aïe….aïe.. il reste deux places pour le départ de 5 h 35 ! Nous gagnons ensuite notre dernier hébergement (chez nos enfants , en vacances dans les Pyrénées ) à Saint Xandre (7 kms de voies cyclables vers la Rochelle). Belle balade de 20 kms le dimanche après-midi vers Nieul sur Mer et le port du Plomb. A 3h 45, lundi matin, nous enfourchons à nouveau nos vélos (avec lampes adaptées sur les fourches). 1 h après, nous sommes à la gare de la Rochelle ! Certes, les vélos sont acceptés dans les trains … mais à quel prix physique ! 3 marches pour le TGV puis 2 marches pour le compartiment, un escalier à descendre, un autre à monter en gare de Poitiers, un refus du contrôleur d’ouvrir le local à vélos entre Poitiers et Tours. Nous sommes 4 dont 2 habitués qui « sont habitués aux humeurs du contrôleur  » ! Nos vélos bloquent donc l’accès aux toilettes et, pour terminer, un TER avec crochets de suspension adaptés entre Tours et Caen où nous arrivons à 12h13.

En conclusion : excellente rando cyclotouriste ensoleillée et chaude avec de nombreuses rencontres enrichissantes. Si nous devions décerner des médailles , nous attribuerions :

  • la médaille d’or du balisage et de la signalétique au département des Deux-Sèvres.
  • la médaille d’or des aires de repos avec toilettes au parcours Mayenne – Laval.
  • la lanterne rouge de l’accueil toilettes au parcours Caen – Flers.
  • la lanterne rouge de la signalétique au parcours Angers – Saint Hilaire Saint Florent.

Claudine et Michel Renaut (Caen)

Cette étape a inspiré Claudine et Michel avec « allez à Thouars » (aléatoire) et « super, fait à Thouars » (superfétatoire)

Les commentaires sont clos