Dérailleurs

A Caen-la-Mer, le vélo s’affiche !

Jeudi 3 mai, la communauté urbaine Caen-la-Mer lançait officiellement sa campagne d’affichage de promotion du vélo au cours d’un point presse auxquels participaient MM Joël Bruneau (Président de la CU), Rodolphe Thomas (Vice-président aux transports) et Nicolas Joyau (Maire adjoint, chargé de l’environnement, du développement durable et de l’énergie). Dérailleurs a été consulté lors de la conception des visuels et a apporté sa contribution lors des prises de vues. Les cyclistes figurant sur les affiches n’ont pas été sortis d’une banque de photos, ce sont de « vrais » Caennais, cyclistes au quotidien, membres de Dérailleurs et/ou de la Maison du Vélo. La campagne de communication en faveur du vélo de Caen-la-Mer est volontairement décalée. Pas de messages moralisateurs, sortir des poncifs et lever un certain nombre de freins à l’utilisation du vélo. Voir ici le Communiqué de Presse de Caen-la-Mer.

Pour circuler, j’ai trouvé plus efficace !

Quand on interroge les cyclistes sur l’avantage du vélo à Amsterdam ou à Copenhague, le premier avantage cité n’est ni l’environnement, ni la santé, ni les économies réalisées. Ce qui ressort en premier, c’est l’efficacité de ce moyen de transport. C’est le plus rapide sur une distance de 5 km en environnement urbain dense (voir nos études de temps de déplacement ).

« Le vélo, c’est le moyen de transport de ceux qui ne souffrent pas d’arriver en retard ».

Pour stationner j’ai trouvé plus pratique !

Le vélo se faufile partout … et pour stationner il est très économe en place. Sur un emplacement normalisé pour voiture (une voiture normale, pas une limousine) on peut stationner 10 vélos classiques … et un peu moins de vélos cargo. Cela veut dire, chers commerçants de centre ville, que à la place d’une voiture (donc un client potentiel) on peut garer dix vélos (donc 10 clients potentiels) … et toutes les études montrent que le cycliste est bien meilleur client que l’automobiliste. Il emporte moins à chaque visite mais il revient plus souvent. C’est nous, Dérailleurs, qui avons tenu à faire figurer un vélo cargo dans la campagne de communication de Caen-la-Mer, avec l’aimable participation de Anne que nous avions interviewée récemment (voir Anne et son vélo cargo ).

Le vélo cargo (biporteur, triporteur ou « long tail »), c’est LA solution vélo pour transporter les enfants et les courses.

Pour grimper j’ai trouvé plus branché !

La 3ème affiche de la campagne de communication de Caen-la-Mer fait référence à deux des freins à l’utilisation du vélo les plus couramment cités : le relief (il y a de fortes pentes sur mon itinéraire) et la tenue (je n’ai pas d’endroit au bureau pour prendre une douche et me changer).

La solution la plus évidente à ce double problème est le vélo à assistance électrique qui gomme les reliefs et permet de ne pas trop transpirer. La photo présente un jeune cycliste Caennais en costume sur la piste cyclable montante du Bd Yves Guillou.

Le marché du VAE connaît aujourd’hui une forte croissance. Rappelons que la Ville de Caen subventionne l’achat d’un VAE à hauteur de 250 euros sous condition de ressources et qu’il existe également une prime d’Etat de 200 euros (les deux n’étant pas cumulables).

Pour parader j’ai trouvé plus classe !

Pour cette 4ème et dernière affiche de la campagne de communication de Caen-la-Mer, c’est cette idée que le vélo serait ringard qui est combattue.

Loin de là, de nombreux jeunes sont adeptes de ce mode de déplacement et travaillent à la Maison du Vélo à « customiser » le vélo qui leur correspond le mieux, pour certains au sein de l’association Caen Urban Bike : ici, un « fixie » très élégant et racé.

Dans les déplacements au quotidien, la combinaison en « lycra » n’est pas de mise et l’on trouvera aisément sur le web quelques exemples de la « CycleChic » attitude comme ici à Copenhague :

Cyclistes Caennais : cultivez la CycleChic attitude !

Laisser un commentaire